NOTRE HISTOIRE

L’AJPF a pour but de favoriser et de coordonner les échanges et les jumelages entre les villes françaises et les camps de réfugiés palestiniens, d’entretenir, de manifester et de développer l’amitié et la solidarité entre le peuple français et le peuple palestinien.

Ahmed MUHAISEN

C’est en 1982, alors que les palestiniens viennent de vivre un nouveau drame à Chatila (1) que Fernand Tuil, un français issu d’une famille juive et communiste, prend véritablement conscience de la situation des réfugiés palestiniens et qu’il décide d’agir. En 1987, il rencontre Ahmed Muhaisen, un réfugié du camp de Deheish (Cisjordanie). Une amitié fraternelle les unit jusqu’à ce qu’ils deviennent indissociables. Ils prendront l’habitude de se faire appeler Fernand Muhaisen et Ahmed Tuil, jusqu’à leur disparition à 6 mois d’intervalle en 2013 et 2014. Ils ont lié leur destin, bravé les obstacles et les idées reçues pour être des acteurs de la paix, d’une paix basée sur la justice faite au peuple palestinien.

De 1987 à 1996, les contacts et actions sont fréquents et réguliers mais l’association (2) ne se constitue qu’en 1999 avec un premier jumelage entre Montataire (Oise) et Deheish (Cisjordanie) suivi de Stains (Seine St Denis) et El Amari (Cisjordanie). La dernière ville à s’être jumelée est Valenton (Seine et Marne) avec Balata (Cisjordanie) en 2016. Des projets sont en cours pour 2017 avec Grigny (Essonne) et des villes de Dordogne. Ses membres sont des représentants de collectivités locales ou d’associations de solidarité. L’actuel Président est Patrick Le Hyaric, Députée européen et Directeur de l’Humanité ; ses membres au Conseil d’Administration, Sénateurs et Maires de villes françaises.

(1) Le 17 septembre 1982, les camps de réfugiés palestiniens de Sabra et Chatila au Liban subissent des massacres
perpétrés par des milices phalangistes libanaises avec la complicité de l’armée israélienne.

(2) Association à but non lucratif régie par la loi 1901.

Fernand TUIL

Plus d'INFORMATIONS